Comité d’Entreprise du 21 Juin 2018 : compte rendu des élus C.A.T.

Compte rendu des élus CAT au Comité d’Entreprise du 21 juin 2018

10 heures à Aix en Provence.

Ce document n’est pas un procès-verbal et ne saurait s’y substituer, il n’engage pas le CE mais permet juste à la C.A.T. d’informer les salariés au plus près de l’instance.

Le procès-verbal officiel est affiché dans les agences après validation du comité d’entreprise

 

La séance est présidée par Hervé ESTAMPES, le collège agent de maîtrise n’est pas représenté, 17 votants.

En préambule, les élus C.G.T. tiennent à préciser qu’ils n’ont pas profité des TAPAS lors de la précédente réunion préparatoire du CE car ils sont arrivés trop tard la veille au soir (la piscine était fermée) et s’insurgent des propos tenus sur le site C.A.T. tendant à indiquer qu’ils auraient participés aux agapes, ce qui ne fut pas le cas cette fois ci.

S’ils ont demandé le chemin de la plage, c’est juste par simple curiosité géographique et non pour y séjourner.

 

ORDRE DU JOUR :

 

  • Approbation du projet de PV de la réunion ordinaire du CE du 16 mai 2018.

Le procès-verbal est adopté.

 

  • Nouvelle approbation du PV de la réunion CE ordinaire du 25 avril 2018.

Le procès-verbal est adopté.

 

  • Information sur les modifications de Périmètre Opérationnel (ouverture relais ou redécoupage et modifications).

Quelques modifications sont opérés.

 

  • Mise à jour de la BDES.

(NDLR : la BDES est la banque de données économiques et sociales que l’entreprise est dans l’obligation de tenir à jour et à disposition des élus.)

La direction indique que la BDES est à jour des informations 2017 si elles ont été présentées en CE.

Certains élus indiquent qu’ils n’arrivent pas à y avoir accès, ou ont perdu leurs identifiants. (NDLR : Et est-ce vraiment utile qu’ils puissent y découvrir des données qui seraient peu compréhensibles pour eux alors que depuis 3 ans, ils ne s’en sont pas trop inquités.). La Direction les invite à demander un nouvel identifiant.

Elle indique par ailleurs que la BDES est à jour.

 

Points concernant la politique sociale de l’Entreprise :

 

  • Demande complément d’information du point 6 de l’ordre du jour de la réunion CE du 16 mai 2018 : Pouvons-nous avoir le nombre de jours de congés payés et de RTT non pris pour 2016 et 2017 par statut, par catégories, par DR et PO ?

La direction communiquera un fichier de ce détail des jours de CP et RTT par PO.

 

  • Demande complément d’information du point 12 de l’ordre du jour de la réunion CE du 16 mai 2018 : Point sur les régularisations faites par Régions et DRT sur les anomalies badgeuses depuis janvier 2018.
  • Régularisation par DR et PO ainsi que colonne régularisation Négative / Positive – Pour le tableau des FORCES des PO et relais : que signifie Multiforce, Plateforme, Etc…dans votre tableau ?

La direction communiquera un fichier de ce détail, les centres Multiforce sont ceux qui ont des relais.

 

  • Question RH : Process des AT et Maladies : Pourquoi cela est bloquant ?

La direction ne comprend pas cette question et demande des précisions.

La procédure n’a pas été changée. Le salarié communique son arrêt, le centre le transmet par mail à une adresse précise qui traite l’arrêt et le valide dans le SI et télétransmet l’attestation de salaire à la CPAM.

L’attestation est envoyée par le prestataire de paye après validation de l’arrêt maladie (réception du document chez le prestataire).

Des cas précis doivent être remontés pour analyse mais il n’y a rien de bloquant.

La C.A.T. indique que le centre devrait recevoir à minima la confirmation d’envoi avec les références ou même une copie de la déclaration pour éventuellement pouvoir débloquer la situation en local.

 

 

  • Pourquoi le Responsable de chaque plateforme AD PRODUCTION, est il responsable aussi de la plateforme Logistique ADREXO ?
  • A t’il un contrat dans ce sens ? Est-il le responsable des personnels ADREXO ?

(NDLR : les plateformes AD PRODUCTION sont les 3 sites de mécanisations des poignées, Gargenville, Corbas, et Sorgues.).

La direction indique que les deux activités sont sur le même site et qu’il est nécessaire que les deux responsables collaborent ensemble, chacun devant s’assurer que sa prestation se fasse de manière fluide. Un coordinateur avec un contrat Adrexo est présent pour assurer la mission de logistique sur chaque site.

 

  • Information et consultation du CE sur le projet de licenciement d’un salarié protégé, (11h30)
  • Information et consultation du CE sur le projet de licenciement d’un salarié protégé, (11h45)

Les débats concernant des situations personnelles de salariés, elles ne seront pas commentées ici.

 

 

Points concernant les orientations stratégiques de l’entreprise :

 

Point concernant l’activité COLIS :

Ces points sont reportés au prochain CE en présence de M BERGOUGNOUX, président de Colis Privé.

  • Pourquoi les marchés colis vendus par les RCGC ADREXO sont ils refusés par COLIS PRIVE ?

 

  • Pourquoi le temps de réponse à la validation des commandes colis est il aussi long ?

 

  • Sur l’activité COLIS peut-on parler de fusion entre l’effectif d’adrexo et l’effectif de colis privé ?

 

  • Pour le développement de l’activité colis a-t-on prévu une structure qui gère le matériel et les fournitures de bureau car beaucoup de problèmes ont été rencontré à ce niveau lors des pilotes ?

 

  • Pour les contraventions des chauffeurs si cela est prouvé que le chauffeur en livraison et a stationné en zone livraison peut-on envisager un remboursement au paiement de l’amende.

 

  • Durant les pilotes, nous avons constaté un faible taux de candidature des salariés d’ADREXO à quoi cela est dû ? Ont-ils été suffisamment informés sur les postes et le fonctionnement des recrutements ?

 

  • Le redéploiement de nouvelles zones de colis est prévu courant juin 2018. Dans la mesure où l’activité sera gérée, en partie par les responsables de centre, qu’avez-vous prévu au niveau de la rémunération de ce surcroît de travail ?

 

  • Liste des sous-traitants colis par PO à venir.

 

  • Quel est l’organigramme d’ADREXO COLIS au 1er juin ?

 

  • Le déploiement de nouvelles zones de colis est prévu courant juin 2018 plus exactement la semaine 25. Dans le mesure où l’activité sera gérée, en partie, par les responsables de centre, qu’avez-vous prévu au niveau de la rémunération de ce surcroît de travail ?

 

  • 0n peut raisonnablement penser que l’activité colis n’est pas assez importante pour concerner ADREXO, vu le nombre de villes où elle a déjà été abandonnée. Peut-on avoir la vérité sur la tant vantée synergie Adrexo/Colis privé et finalement la distribution de colis ne va-t-elle pas rester l’activité exclusive de Colis privé ?

 

 

Point concernant la badqeuse/ le courrier

  • Point sur la distribution de courriers par les membres de l’entreprise, dont Monsieur ESTAMPES.

(NDLR : peut être est ce des membres de la direction ?? car les membres de l’entreprise, ce sont les salariés…).

  • Quels sont les retours sur la journée de distribution des adressés par l’équipe de Direction à Aix-en-Provence ? Combien de personnes y ont participé ?

(NDLR : voici un dernier point dont la réponse va sûrement tout changer…) : Réponse 12

La distribution a été faite en binôme avec un membre de la direction et un distributeur, d’abord avec un faible volume puis avec un volume important (aux alentours de 250) avec des formats différents. Les courriers étaient associés à des imprimés publicitaires et donc dans des conditions réelles, la distribution commune des documents étant le modèle unique dans l’entreprise.

La réflexion a porté aussi sur la procédure d’acquittement. Cette procédure a donc été simplifiée. Ils devraient rapidement être visualisable sur les traces des distributeurs par les managers et sans doute être automatisés.

Il a été démontré que lorsqu’il y a beaucoup de boites sur un secteur, la distribution du courrier est trop compliquée et il faudra donc découper des secteurs, ce qui va engendrer la création de 8000 nouveaux secteurs.

La sacoche testée n’a pas été validée et le modèle devra être adapté et elles n’arriveront donc qu’au mois d’août dans les centres Adrexo avec différents lots.

Il a été mis en évidence qu’il fallait simplifier la présentation des annexes des feuilles de route afin qu’elles fassent moins de page.

Cet essai à également mis en évidence un manque de formation et d’informations.

Pour la sécurité et les conditions de travail, il a été observé qu’il fallait faire particulièrement attention au poids transporté. Les conditions climatiques liées aux impératifs horaires peuvent poser problème en particulier quand il fait chaud ou les distributeurs souhaitent commencer plus tôt. L’entreprise n’y est pas opposée.

Il doit être également abordé le problème de la condition physique des distributeurs en particulier liée à l’age.

 

  • Numéro chrono : Quelle est la simplification du travail pour le distributeur ?

Comment classer les adressés dans l’ordre de la tournée ?

Bien souvent les adresses ou les noms sont faux, le distributeur doit-il quand même les distribuer ?

Le numéro chrono et bientôt le numéro chrono unique permet de ne pas préparer la tournée de courriers dans le sens de distribution.

Le distributeur doit appliquer les procédures qui ont été écrites pour la distribution des courriers et en particulier pour les plis non distribués.

Sur la présentation, le numéro chrono doit également être mieux à mis en évidence sur l’enveloppe.

 

  • Cette nouvelle application modifie le travail du distributeur et engendre une surdose de stress en raison de sonneries répétitives, pourquoi n’a-t-elle pas été présentée aux CHSCT ?

Le but de l’application est au contraire de faciliter le travail du distributeur et ne génère aucun stress, le distributeur étant libre de distribuer le courrier ou pas, lorsque la badgeuse sonne ou de le faire plus tard sans modifier ses habitudes de trajet.

L’entreprise n’a pas consideré qu’il était nécessaire de présenter ce dossier au CHSCT du fait du faible volume de courriers.

 

  • La distribution des courriers s’apparente aujourd’hui au travail des facteurs, qui eux sont formés pour l’effectuer. Les distributeurs sont-ils juste des bêtes de somme pour ADREXO, plus vite plus fort… où va-t-on s’arrêter ?

Non.

(NDLR : De même, nombre de facteurs distribuent aujourd’hui de la publicité alors que ce n’était pas le cas à l’origine, pourquoi les distributeurs d’Adrexo seraient moins capable que ceux des autres entreprises ?).

 

  • Quid des adressés qui ne sont pas arrivés dans les centres mais qui figurent sur les feuilles de route avec ordre de les acquitter avant leur livraison, (obligation due au fait que la MOBIBOX bip bip bip bip sans arrêt et ordres donnés par les managers, et de les distribuer la semaine suivante ?

Les courriers qui ne sont pas arrivés n’ont aucune raison de figurer sur les feuilles de route et sont éventuellement décalés à la semaine suivante. C’est le cas lorsque la réception est trop tardive.

Dans ce cas, la badgeuse étant le reflet de la feuille de route, la badgeuse ne sonnera pas pour ces courriers décalés qui n’auront pas à être acquittés.

 

  • Le distributeur qui sera absent la semaine suivante ne risque-t-il pas une sanction ?

Il n’y a pas d’exemple de sanction la dessus. Le distributeur remplaçant aura les courriers décalés sur sa feuille de route.

 

  • Que va-t-il se passer pour les distributeurs refusant d’obéir bêtement à ces ordres ?

Quels ordres. Si des courriers sont absents physiquement, ils ne doivent pas être sur la feuille de route. Pour rappel, le process d’acquitement va changer.

 

  • Que se passe-t-il en cas de contrôle pour le distributeur ?

Même réponse.

 

  • Temps de préparation des Adressés : Mr Estampes Mr Rimbaut avez-vous déjà trié et classé une tournée de courriers ?

Oui.

 

  • Pourquoi le temps de préparation, pourtant nécessaire et indispensable, n’est pas payé aux distributeurs ?

Le numéro Chrono évite ce classement, c’est tout l’intérêt de cette procédure.

 

  • C’est un temps de travail comme un autre. Or aujourd’hui, il est réalisé « au noir ». Qu’envisagez-vous pour remédier à cette situation ? Quand ?

Même réponse. L’entreprise impose la distribution dans l’ordre chrono. Le numéro chrono unique est actif depuis la semaine 26.

(NDLR : Le distributeur qui opère une préparation acquière de mauvaises habitudes qui seront ingérables avec des volumes plus importants).

 

  • Quel est le mode de calcul de la rémunération des adressés (distribution, préparation).

Cette question a déjà été évoquée lors d’un CE récent, le temps théorique est calculé sur la base d’une grille de cadence, et la badgeuse assure le paiement du temps dans le cadre de la mesure du temps de distribution.

 

  • Des chariots adaptés, des sacoches vont-ils être mis à disposition des salariés ? Quand ?

Oui, cette question a déjà été évoquée lors d’un CE récent, le matériel est commandé et une partie sera mise à disposition des agences en août, les chariots commencent à arriver.

 

  • Les problèmes de routage ont-ils été corrigés ?

Oui, l’application de géocodage « Nevada » est en perpétuelle amélioration grâce aux remontées terrain.

 

  • Préparation des courriers dans les centres par le personnel fixe : Quels matériels seront fournis ? Et Quand ?

Les pilotes ont permis de sélectionner un matériel puis de l’adapter. Des premiers modèles sont est en cours de fabrication et arrivent actuellement.

 

  • La distribution d’adressés s’apparentant au métier de facteur, la badgeuse sort de son champ d’application original qui était d’enregistrer le temps de travail. En outre elle complique plus qu’autre chose la distribution d’adressés. Les facteurs n’ont pas de badgeuses, alors pourquoi ne pas supprimer la badgeuse pour les adressés et les rémunérer à un temps à déterminer selon les relevés effectués jusqu’à présent par les distributeurs ?

La distribution du courrier doit être tracée pour pouvoir permettre la remontée d’information vers les clients après chaque distribution. Avec les volumes attendus, la badgeuse est indispensable.

 

  • A partir de combien de courriers la Direction estime-t-elle que des tournées dédiées exclusivement aux courriers sont rentables ?

400. Il n’est pas envisagé de tournée dédiée. Ce n’est pas un modèle économique viable.

 

  • A combien estimez-vous acceptable le pourcentage maximum d’adressés par rapport au nombre de boîtes à lettres par secteur de distribution ?

Il n’y a pas véritablement de limite en ce sens sur le nombre de courriers. L’action actuelle consiste à limiter la taille des secteurs.

 

  • Adressés en solo, impossible de badger, cause non fonctionnement de la badgeuse le temps n’est pas pris en enregistrement, conclusion : pas de régularisation.
  • Conséquence qualité médiocre. Avez-vous une solution à nous soumettre ?

La question n’est pas claire. Il n’y a pas de courriers en solo. Il faut analyser des dysfonctionnements de badgeuse au cas par cas mais globalement les retours d’acquittements sont réalisés et analysés pour obtenir une amélioration.

 

  • Après mise en pause (le bip peut ne plus se manifester).
  • A quand le remplacement de la badgeuse actuelle, créatrice de pathologies récurrentes ?

Quelles pathologies ? Nous n’avons aucune information sur des arrêts maladie du fait de la badgeuse et donc de la reconnaissance d’une pathologie.

La Direction récuse le terme de pathologie.

Cette question est de la compétence du CHSCT.

 

  • Suite à la seconde journée de distribution courrier le 17 mai par tout le staff courrier, qu’en avez vous déduit des problèmes rencontrés ? Qu’avez vous décidés au niveau du matériel à utiliser et des procédures (tournée dédiée etc…) ?

Cette question a déjà été traitée au début de ces questions.

 

  • Quelles étaient les conditions réelles d’expérimentation des 2 journées test sur la distribution courrier : nombre d’intervenants réels, matériel utilisés, nombre de courrier à distribuer, typologie du secteur, temps mi, nombre de boîtes, si il y avait une badgeuse etc ?

La question a déjà été évoquée dans les réponses précédentes.

 

  • Avez-vous trouvé une solution concernant les anomalies badgeuses pour les secteurs qui se trouvent entre 2 frontières ?

Il s’agit de frontières entre la suisse et la Belgique par exemple.

La direction demande des précisions sur les secteurs concernés.

 

  • Quand la badgeuse ne sonne pas pour le courrier, comment est rémunéré le temps du distributeur qui retourne servir les boîtes à lettres ?

Ce temps est mesuré par la badgeuse.

 

  • Les Anomalies et bugs de la MOBIBOX ont-ils été réglés ? (Blocage intempestif en position « terminé », bip bip qui ne s’arrête pas même si le courrier est distribué, mauvaise connexion à de multiples endroits dans toute la France, etc…)

Depuis la dernière mise à jour, ces points sont réglés et l’évolution est constante.

(NDLR : elle n’est nécessaire qu’au moment de l’entrée des identifiants et il est donc possible de le faire avant d’être sur son secteur lorsque le réseau téléphonique est défaillant. Le signal GPS, lui, au contraire, est meilleur en campagne n’étant pas dégradé par les habitations.)

Il est également étudié la possibilité de faire télécharger l’application badgeuse sur son propre téléphone portable afin de permettre d’éviter un éventuel manque d’appareils.

 

  • Le référentiel (des adressés) devait être mis à jour, cela ne parait pas être le cas. Quelles actions allez-vous lancer ?

Le référentiel est prévu en mise à jour régulière.

 

 

  • Pourrions-nous avoir la feuille de route du test réalisé : 250 adressés + la distribution des pubs ?
    • Est ce la même personne qui a réalisé la distribution de la pub et l’adressé ?
    • Dans la négative, combien de temps total pour l’équipe complète ?
    • Avec quel matériel avez-vous effectué cette distribution ? pouvez-vous nous le présenter ( matériel spécifique ou non )
    • quelle est la synthèse de cette distribution ?
    • Ne pensez-vous pas qu’il faudrait mieux effectuer une tournée dédiée pour l’adressé ? et à partir de quelle quantité ?

Non, les autres points ont déjà fait l’objet d’une réponse précédemment.

 

Point concernant le technique :

  • Combien de membres du personnel font fonction au sein de l’appareil logistique sur lettre de missions de ROC et ADJ ROC et où ?

La direction communiquera ces données.

 

  • Quels sont les 15 sites ayant des assistantes RH en alternance ? Au vu des tweets ADREXO, combien sont à l’heure actuellement pourvus ?

10 ARH sont recrutés (1 dans chaque DR).

 

  • Au vu des sites sur lesquels des offres d’emploi ADREXO notamment sur la partie logistique sont proposées, il parait évident que le recrutement externe est privilégié. Exposez nous l’intérêt de cette démarche par rapport à la promotion interne et surtout quelle est votre politique de recrutement ?

Lorsqu’un poste est ouvert, il est aussi indiqué sur la bourse à l’emploi et les candidatures internes et externes sont analysées.

 

  • Quelles sont les fiches de poste de
  • assistant(e) rh en alternance
  • responsable projets géo marketing
  • chef de projet digital
  • analyste décisionnel
  • coordinateur client
  • ingénieur data science calcul itinéraire, optimisation des tournées de distribution courrier et colis
  • responsable opérationnel courrier régional
  • responsable commercial Pre press et print

Il n’y a pas de fiche de poste pour ces offres. Certains sont déjà pourvus ou ne concernent pas Adrexo.

 

  • Nombres de ces fiches de postes concernent le site de Courbevoie via des offres d’emploi Que se passe t-il là bas ? Visiblement une nouvelle architecture des missions est mise en place . Une présentation du projet industriel au CE devrait être faite

Il n’y a pas de démarches particulières sur le site de courbevoie.

 

  • Pour faire suite à une question du mois dernier sur les emplois francs, il apparaît que ADREXO et le conseil général des bouches du RHÔNE ( via sa présidente Mme VIVIANE DEMOISEAU ) + ANAF +ASTROCEP ont signé une convention, quelles sont les conditions  les montants engagés, les bénéfices escomptés ?

C’est un dispositif de l’état, Madame DEMOISEAU n’est pas présidente, mais chargé RH au conseil départemental. La démarche ne concerne pas les emplois francs.

La démarche actuel concerne des candidats bénéficiaires du RSA et pour lesquels le CD pourrait financer le permis de conduire. Adrexo ne finance rien mais intervient comme société d’accueil.

 

  • Quel est le budget alloué aux petits équipements :

-IP ( vêtements, chariots, sacoches, badgeuses, etc ) : 321 000 €

-courrier : 600 000 € + 400 000 € pour le matériel dans les centres.

-colis : 0.

  • Où en sommes nous de sa consommation vu les stocks indigents qui restent dans les dépôts ?

Il n’est pas possible de répondre à cette question.

 

  • Nombre de salariés au 31 mai 2018 par catégorie.

18 245 salariés 17485 distributeurs.

 

 

Point sur la mécanisation :

 

  • Quels sont les problèmes que notre entreprise rencontre sur les sites méca de CORBAS GARGENVILLE et SORGUES au vu des offres d’emploi.

Exemple : chef d’atelier Gargenville, responsable site production Gargenville, chef d’atelier Corbas et manque de personnel sur les 3 plateformes.

  • Que se passe t-il au niveau de la pérennité du modèle industriel ?

Cette question relèvent du CE d’ADREXO production et non celui d’Adrexo.

 

  • Quelle économie ADREXO fait-elle en supprimant le scotch sur les poignées ?

700 000 €

 

  • Faites nous 1 point sur les futurs machines, Centres, et où en sommes-nous ?

La procédure est conforme à l’information/consultation, les délais sont respectés.

 

  • Pouvons-nous avoir une étude sur les problèmes rencontrés sur la mécanisation et les solutions mises en place.

Ce document sera envoyé prochainement.

 

Points concernant la politique financière et économique de l’entreprise :

 

  • Ad Prod, Filiale à 100 % ADREXO sera t-elle a l’équilibre en fin d’année ? Sous quelles conditions, Sociale, économique et structurelle ?

Oui.

 

La réunion se termine à 13 H 30

philippe Viroulet

Admin

21 pensées sur “Comité d’Entreprise du 21 Juin 2018 : compte rendu des élus C.A.T.

  • 21 juin 2018 à 14 02 20 06206
    Permalink

    CAndidatures des salaries d ADREXO pour activites « Distributeurs colis »
    La reponse est simple et d un naturel……..
    Il suffit d avoir discuter avec ,un chauffeur qui faisait cette activite il y a 2 ans au seing d ADREXO ( j e en ai eu l occasion 2 fois avec des chauffeurs qui ,sont venus me livrer )
    Conditions de travail (paie , contraintes etc…) pire que des negres reduits a l esclavage et deja sous le DICTAT d ESTAMPES et consors…….. Et vous avez tout compris…………..
    Salutations
    Jean Bellamy

    • 21 juin 2018 à 15 03 58 06586
      Permalink

      Bonjour,

      Tout ça à bien changé, les livreurs sont aujourd’hui dotés d’une voiture avec une carte essence et ils ont des contrats à temps plein.

      Mais il est vrai que les conditions précédentes étaient beaucoup moins favorables. Les salariés étaient payés au nombre de colis, un peu comme la publicité avant la badgeuse.

  • 21 juin 2018 à 17 05 29 06296
    Permalink

    bjr a tous. merci a la C.A.T. pour le compte rendu.je ne doutais pas un seul instant de la vertu de nos representants CGTiste…………….
    je comprends par contre les manques de la direction face a cela…..
    vous devez vous sentir bien seul (les representants de la CAT).
    rassurez vous grace a l information que vous nous apportez nous sommes avec vous!

    • 21 juin 2018 à 17 05 38 06386
      Permalink

      Bonjour,

      La direction n’a pas grand chose à dire, du moins le CE gère son budget à sa manière, tant qu’il n’y a pas d’illégalités avérées.

      Nous ne nous sentons pas spécialement seuls au monde, il se dit beaucoup de choses discrètement et il n’y a qu’une unité de façade actuellement.

      Le vent peut vite tourner, surtout par temps d’orage !

      D’ailleurs, à l’occasion d’un vote sur le licenciement d’un salarié protégé, l’un des syndicats en a fait les frais, après pourtant avoir appelé à refuser le licenciement , son poulain a obtenu une majorité de vote en faveur du licenciement. Comme quoi… il y a des contradictions partout.

      Merci pour vos encouragements et vous pouvez compter sur nous !

  • 21 juin 2018 à 18 06 29 06296
    Permalink

    bonsoir.
    la societe adrexo vise les 400 plies?car si c’est rentable a partir de 400 je pense que c’est un objectif futur a condition d’avoir le materiel adequat .

    • 21 juin 2018 à 18 06 32 06326
      Permalink

      Bonsoir, c’est ça. Les premiers matériels seront testés ce lundi, pour un déploiement sur le réseau dans l’été et courant septembre.

  • 21 juin 2018 à 21 09 37 06376
    Permalink

    Ok et au niveau des avancées salariales , des augmentations sont envisageables de la part des directions ? À TOUS LES NIVEAUX , de l exécution , maîtrise et cadres , c est un rêve chez ADREXO et COLIS PRIVÉ ? Les primes de panier ou de casse croûte , alors là ce n’est même plus un rêve … Drôle de façon de motiver ses salariés (es) dans cette entreprise.

    • 21 juin 2018 à 22 10 46 06466
      Permalink

      Bonjour, ces demandes sont légitimes mais ne sont pas de la compétence du CE.

      Nous les avions relayées auprès de la direction lors des négociations annuelles mais elles avaient été refusées.

  • 21 juin 2018 à 23 11 21 06216
    Permalink

    Bonsoir,
    Bravo, pour publier un compte rendu aussi rapidement. J’ai cru comprendre dans le compte rendu, que la direction disait que des tournées dédiées « uniquement » aux courriers seraient rentable à partir de 400. Et non que la rentabilité serait atteinte à partir de 400 avec les PUB ?
    Par contre, je souhaiterais revenir sur un commentaire, que j’ai publié la semaine dernière, concernant le courrier et la badgeuse. J’ai dis que le numéro chrono était une réelle amélioration pour la distribution du courrier, j’aimerais apporté quelques précisions. Si le numéro chrono doit être une obligation et une réelle amélioration pour la distribution du courrier, il est indispensable de le gérer différemment qu’actuellement. Je m’explique, il y a un numéro chrono par client : exemple numéro chrono N°1 client XX1 adresse XXX, numéro chrono N°1 client XX2 adresse YYY, numéro chrono N°1 client XXX3 adresse ZZZ.
    Et la, devant la B.A.L., pour les retrouver, quand vous en avez une grosse quantité!!!! Il va devenir indispensable et urgent d’avoir un panier pour déposer les adressés et mettre une séparation entre les différends clients. Autre problème jusqu’a maintenant, je prenais avec moi les adressés dont j’avais besoins sur la portion de secteur que je distribuais. Dorénavant, il faut prendre la totalité des courriers, ne sachant plus s’il y en a distribués sur cette partie de secteur. Cela impose aussi d’effectuer la totalité de sa tournée avec le chariot pour disposer de tous les courriers nécessaire au bon endroit !!!!! Quand au BIP de la badgeuse, semaine 25, j’avais 36 courriers pour la semaine et 10 de la semaine précédente (S24), une quantité très raisonnable à mon avis. Pour les 10 pas de problème car pas de BIP. Mais pour les 36, j’ ai du avoir une centaine de BIP ! On a beau dire « me le rappeler plus tard », nous n’avons pas fais le tour de la voiture que déjà cela re BIP. J’imagine avec plus de 300 courriers le nombre de BIP. Je pense que la badgeuse finira dans une poubelle.

    • 21 juin 2018 à 23 11 30 06306
      Permalink

      Bonsoir, ce n’est pas l’esprit de ce qui a été dit, les 400 concernent une distribution hybride (pub/courriers).

      La direction a indiqué qu’il n’y aurait jamais de tournée dédiée.

      A compter de la semaine prochaine, le numéro chrono devient unique et il n’y aura pas deux numéros identiques sur une même semaine même pour des clients différents.

      Les paniers seront en test lundi pour les valider, les sacoches sont commandées et il est prévu une modification du logiciel pour éviter les bips trop fréquents, ce problème a été mis en évidence par les tests.

      Tout cela est assez encourageant et le mérite en revient aux remontées des distributeurs et aux informaticiens qui travaillent beaucoup sur ce sujet.

  • 22 juin 2018 à 17 05 24 06246
    Permalink

    bonsoir.
    Si nous sommes bien organiser sur nos secteurs ,je pense que 400 plis c’est tout a fait gérable ,je me suis habitué cette semaine avec un secteur en faisant uniquement avec le numéro chrono ,et j’ai réussie sans perdre de temps donc a voir avec 250 plis et ensuite les 400 .

    • 22 juin 2018 à 20 08 14 06146
      Permalink

      Bonsoir, si le matériel s’ajoute à un bon fonctionnement de l’application, il est probable que ce soit tout à fait gerable,

    • 22 juin 2018 à 20 08 16 06166
      Permalink

      Si le matériel complète une application sur la badgeuse qui fonctionne bien, ce devrait être tout à fait possible. Le métier de distributeur évolue, il faut s’adapter

    • 23 juin 2018 à 17 05 23 06236
      Permalink

      Bonjour,
      Vous êtes sur quelle zone géographique, ville ou campagne?
      Parce que je peux vous assurer que sur zone urbaine très dense (Lyon et banlieue) l’utilisation du numéro chrono pour la distribution des adressés est un vrai bazar même pour des quantités faibles (moins de 50 par tournée).
      Et ne me répondez pas que c’est juste une question d’organisation SVP, le problème principal c’est le manque de précision de l’alerte courrier.

      • 23 juin 2018 à 17 05 55 06556
        Permalink

        Bonjour,

        C’est tout à fait vrai pour les secteurs urbains, et il ne faut pas attendre d’amélioration du côté de la précision car la norme gps ne permet pas une précision suffisante surtout en ville ou la réception est dégradée.

        Des solutions sont à l’étude pour contourner ce problème et devraient s’appliquer avant la fin de l’année.

  • 23 juin 2018 à 7 07 38 06386
    Permalink

    Bonjour,

    mon compliment aussi pour la rapidité du CR de la réunion du CE de juin 2018.

    1. Bravo pour la précision des questions et la rapidité et pertinence des réponses.

    ( un petit « bé – mol » – la « guerre des abréviations pour les « pros de la com ». Est – ce que je vais y faire parti un jour, avant ma « vraie et 2e retraite ? )

    2. Il me semble qu’ADREXO prend l’avantage à MEDIAPOST, car la structure me semble être malgré toutes les critiques, plus souples et rapides et orientée vers l’avenir que l’on ne pourra apparemment pas freiner ou arrêter …

    3. Je me languis de voir les nouveaux produits du quotidien: vêtements adaptés à la pluie etc? la nuit, la circulation etc., saccoches « ergonomiques et saines » pour le dos ( = sacs à dos ! ), chariots petits et simples qui ne se volent et ne se cassent pas facilement, après toutes les bonnes consignes données par les « experts sur le terrain ( ouvriers, distributeurs …) et prises en compte certainement par les experts de la direction et des finances.

    • 23 juin 2018 à 13 01 05 06056
      Permalink

      Bonjour,

      Vous avez raison, Adrexo est sans doute plus agile que son concurrent dont la taille globale ne permet pas des changements rapides face aux retours d’expériences.

      Il ne faut toutefois pas négliger la puissance du concurrent qui a des moyens considérables.

      Sur le matériel, il faut sans doute distinguer deux choses, d’une part le matériel de distribution qui doit être de bonne qualité et pensé pour être utile et solide.

      De ce point de vue, nous notons la mise en place régulière de groupes de travail associants les salariés de manière à obtenir un matériel adapté. C’est aussi un moyen pour l’entreprise d’acheter un matériel qui sera utile et finalement bien utiliser le budget.

      D’autre part, les vêtements qui posent problème au regard du nombre de salariés qui quittent prématurément l’entreprise et dont les tenues seraient perdues. L’évolution du métier de distributeur et la professionnalisation du métier est sans doute une solution qui pourrait permettre d’arriver à stabiliser les effectifs.

      Nous pensons aussi que la manière dont sont considérés les distributeurs va nécessairement évoluer vers un management plus humain qui est dû à ceux qui font des efforts pour effectuer ce métier au quotidien et qui méritent un meilleur traitement qui sera aussi un moyen de fidéliser les salariés.

  • 23 juin 2018 à 10 10 20 06206
    Permalink

    bonjour cette fois ci la transmition des feuilles d arret d adrexo a la cpam c est reglo a l arret depius le 31 mai j ai deja toucher un paiement de 15 jours j espere que ca sera la meme choseavec adrexo pour le paiement du complement de salaire car la derniere fois j ai du attendre quelques mois apres lettre au directeur appui du cat c est cette question la qui faut poser pourquoi attendre si lontemps pour que ce complement soit payera temps mes feuilles de paiement de cpam sont tout de suite remis au cdc comment se fait ce paiememt merci

    • 23 juin 2018 à 13 01 13 06136
      Permalink

      Bonjour, ce n’est pas le cas de tout le monde, il y a encore des problèmes sur ce points.

      En fait, lorsque vous envoyez votre arrêt, il est communiqué à un prestataire externe qui génère un envoi informatique à l’assurance maladie.

      Il semble que l’envoi ne soit pas toujours conforme aux normes imposées et que l’envoi soit rejeté avec beaucoup de difficultés pour le détecter.

      Nous espérons une amélioration rapide de ce dispositif qui peut pénaliser les salariés.

      Pour le complément, il faut remettre le relevé d’indemnités journalières au centre afin que le service paye d’adrexo le calcule .

  • 24 juin 2018 à 16 04 37 06376
    Permalink

    bonjour c est la le gros probleme pour le paiement voir avec salim qui a fait le necessaire aupres du service paie merci

    • 24 juin 2018 à 17 05 03 06036
      Permalink

      C’est sur ! Le service paye n’est pas au top de la performance et traîne. C’est très préjudiciable aux salariés. Il suffirait de personnes proactives pour que tout cela marche !

Commentaires fermés.

Support