Relations sociales et dialogue social : c’est quoi ?

Les relations sociales et le dialogue social pèsent parfois lourd dans l’entreprise, au point que l’activité syndicale et RH de l’entreprise peut être largement subordonnée à ce terrain.

Dans la dernière décennie, cette situation a largement été alimentée par le législateur, qui tend à traduire tout élément du débat public en obligation de négocier. Comme si ne cohabitaient dans l’entreprise que les représentants de l’actionnaire et ceux des salariés, leurs mandants sagement alignés derrière eux.

C’est oublier un peu vite l’acteur premier de l’entreprise : les salariés dans leur ensemble. Ce sont d’abord leurs perceptions qu’il s’agit de prendre en compte, leurs attentes auxquelles il faut répondre, leurs réalités qu’il faut faire évoluer,leur adhésion qu’il faut gagner.

Les positions prises par les partenaires sociaux (entreprise et représentants du personnel) ne reflètent pas toujours ce que ressentent les salariés de l’entreprise. Et ce n’est pas parce que les partenaires sociaux auront été convaincus que la perception de l’ensemble des collaborateurs évoluera en parallèle.

Les organisations syndicales et les IRP (Instances Représentatives du Personnel) doivent jouer leur rôle, tout leur rôle. Mais rien que leur rôle. Elles ne peuvent se substituer à l’ensemble des salariés de l’entreprise. Il est indispensable de penser la relation directe des représentants du personnel avec les salariés comme première. Ce qui implique de traiter chaque enjeu en se centrant sur ce qu’ils vivent, afin de peser efficacement lors des négociations avec l’entreprise.

Il est alors nécessaire de se repositionner sur le quotidien des salariés plus que sur le jeu d’acteurs auquel peut se limiter le dialogue social. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’il ne faille plus occuper le terrain des relations sociales, bien au contraire.

Les attentes et aspirations des salariés ne doivent pas servir le jeu malsain, parfois ridicule, présenté par certaines organisations syndicales. C’est pour ces raisons que nous nous évertuons à redéfinir les relations sociales dans l’entreprise. À défaut, que d’énergie perdue à gérer ce qui, jour après jour, peut relever toujours plus du théâtre d’ombres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Support