RGPD

Le 25 mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données personnelles (RGPD), entrera en vigueur et permettra une meilleure protection de vos données personnelles.

Il s’agit d’une transposition du droit européen mais la France était déjà relativement en avance sur ce sujet.

Pour vous, qui êtes utilisateurs, il n’y aura que peu de changements. En revanche, les entreprises devront se conformer à de nouvelles règles.

Par exemple, un traitement nominatif ne pourra se faire sans autorisation des parents pour un mineur de moins de 16 ans mais avant cet âge, le mineur pourrait tout de même avoir accès à une partie du contenu.

Vous pourrez également demander la portabilité de vos données d’un prestataire à un autre et celui-ci devra communiquer vos données au nouveau gestionnaire.

Vous pourriez demander par exemple le transfert de vos mails lors d’un changement de fournisseur d’accès à Internet.

Demain, les entreprises qui gèrent vos données devront également vous avertir en cas de piratage de celles-ci mais seulement si cela engendre un risque élevé pour vous.

Le RGPD ajoute également un moyen d’action pour les citoyens en permettant une action de groupe contre un prestataire négligeant mais seulement avec une association ou un organisme ayant pour objectif la protection des données.

En clair, ce nouveau règlement vise surtout les gros fournisseurs de données comme google, facebook, twitter qui manipulent et vendent des données sans que vous soyez véritablement informés, il faudra demain que vous ayez été prévenu dans des termes clairs et compréhensibles.

Les données doivent ainsi être traitées de manière « licite, loyale, transparente ». La « finalité », c’est-à-dire le but pour lequel les données sont traitées doit être « déterminée, explicite, légitime ». Les données collectées doivent être « adéquates, pertinentes, limitées, exactes, à jour », et conservées en sécurité.

Dans la réalité, pour la France, et pour l’utilisateur, il n’y aura que peu de changements utiles.

La commercialisation des données sera toujours une activité très lucrative car la majorité des sites puissants conserve la gratuité grâce à la vente de données et surtout aux traitements générés par votre activité sur internet.

Il est aujourd’hui possible d’acheter des données présentant les adresses mails d’utilisateurs de google se situant dans une tranche d’âge précise, habitants dans une zone précise ou travaillant dans un domaine précis.

C’est pour cela que vous recevez régulièrement des offres par mail ou que vous êtes relancés après avoir consulté un site commercial sans avoir pourtant laissé vos coordonnées.

D’ailleurs, et vous ne le savez peut-être pas, mais Adrexo commercialise auprès de ces clients la possibilité d’émettre des SMS ou des mails auprès de clients ciblés, géolocalisés en fonction de la zone de chalandise ou de différents paramètres.

 

 

Support