Le cha-cha des Badgeurs

L’été arrive, avec ces tubes musicaux et ce titre pourrait bien préfigurer des notes estivales mais il ne s’agit que d’une nouvelle danse spécialement inventée pour les distributeurs d’Adrexo.

Cette invention arrive du sud de la France ou elle est enseignée aux intéressés par des prédicateurs syndicaux spécialisés portant la bonne parole dans les agences.

En fait, tout provient de cette maudite badgeuse qui fait naître des fantasmes de toutes natures.

Vous aviez sans doute déjà du entendre parler de la camera qui aurait pu espionner le salarié dans ses activités les plus intimes, l’entreprise mettant une armée d’yeux voyeurs derrière des écrans provençaux. Mais ça, c’était avant.

Aujourd’hui, il vous est indiqué comment éviter la détection d’immobilité et ne pas voir votre temps amputé d’autant.

D’après eux, c’est très simple : secouez la badgeuse !

Dans un geste harmonieux, mais vif, ceci empêchera sans doute l’œil suscité d’être coincé dans un coin sombre.

Les distributeurs Adrexo seront de plus facilement identifiable, même à distance, grâce à ce cha-cha des badgeuses, ce mambo des clicos, nous imaginons déjà une horde de salariés secoueurs arpentant les rues et les villages en accompagnant la distribution de cette animation élégante et entraînante.

En outre, le cha-cha se danse à deux, est-ce le retour des équipes ? Est-ce que cette idée de secouage malin serait le fruit d’une consommation excessive de rosé local ? Nous enquêtons et ne manquerons pas de vous livrer nos conclusions, surtout en ce qui concerne le rosé.

Mais il est bien connu que les conseilleurs ne sont pas les payeurs et que, malheureusement, outre la beauté de l’animation, ce « secouage » compulsif n’aura pas d’effet sur votre éventuelle immobilité, le calcul du temps passé à un même point GPS étant réalisé lors du traitement des données après la distribution, ce qui explique pourquoi l’immobilité n’est pas signalée par la badgeuse elle-même pendant la distribution.

 

Lire :

5 pensées sur “Le cha-cha des Badgeurs

  • 9 mai 2018 à 14 02 59 05595
    Permalink

    OK AVEC VOUS mais toutes les semaines au meme endroit immeubles mobilites alors ???

    • 9 mai 2018 à 15 03 07 05075
      Permalink

      Bonjour,

      Il y a plusieurs raisons qui peuvent provoquer l’immobilité.

      Le chargement du chariot, qui peut prendre du temps, et parfois le nombre de boites d’un immeuble qui peut nécessiter de rester plus de 7 minutes (surtout avec le courrier), ou encore le fait d’oublier la badgeuse dans le véhicule lorsqu’on l’on sort distribuer à pieds.

      En voyant le point précis concerné avec le responsable, la solution est généralement trouvée.

      D’ailleurs, si l’immobilité est détectée chaque semaine, au même endroit, vous devez avoir vous même l’explication.

      Sachez également, qu’après analyse de la situation, votre manager a la possibilité de lever cette immobilité s’il estime qu’elle est consécutive à une action de travail.

      • 14 mai 2018 à 19 07 02 05025
        Permalink

        Sauf que aucun responsables ne ce donne la peine de nous lever les immobilité car la flemme pour certains et y sont nombreux de 1 nous sortir les récapitulatif des semaines, de 2 nous demander des explications et 3 de papoter sur meur ordinateur pour annulé ses immobilité
        Donc conclusion encore beaucoup d immobilité et moins de paye pour ceux qui bosse
        Merci les responsable

        • 14 mai 2018 à 19 07 29 05295
          Permalink

          Dans un secteur urbain, ou l’immobilité peut être causée par les courriers à distribuer dans un immeuble, il est important d’analyser la cause.

          Ailleurs, c’est au cas par cas mais il a toujours été indiqué par la direction que la levée d’immobilité n’était pas automatique.

          Sur un secteur rural, elle n’a aucune raison objective d’exister et ne sera sans doute jamais levée.

  • 9 mai 2018 à 15 03 46 05465
    Permalink

    bonjour.
    j’adore l’humour je peut dire que le cha-cha des badgeurs sa devrais etre agreable hi hi j’ai déja obtenu une immobilité d’avoir parlé un peut plus avec une ancienne collégue donc c’était de ma faute donc normal .

Commentaires fermés.

Support