Rappels concernant les blocages badgeuses

L’objectif, rappelé encore récemment par la direction générale, est que l’ensemble des distributeurs badgent et badgent bien.

Ceci implique que les distributeurs soient payés aux temps réels de distribution.

Mais, avec les règles dites « d’écrêtage » les distributeurs peuvent parfois se voir bloqués, par exemple après un dépassement de 3 heures du temps théorique.

Pour rappel, cette limite n’a aucune assise légale et elle n’est contenue dans aucun accord d’entreprise et n’est le fruit que d’une décision de l’entreprise.

Cette décision repose toutefois sur une certaine logique. Si le temps théorique est fortement dépassé, c’est qu’il y a un problème, soit le distributeur est trop lent, soit le temps est faux.

Or, il s’avère, le plus souvent, que c’est le temps qui est mal calculé.

Egalement, pour rappel, le temps théorique est calculé selon des paramètres mathématiques qui sont basés sur des longueurs de trajets et sur le nombre de boites à lettres mais le résultat de ce calcul peut s’avérer erroné sur certains secteurs, en particulier les gros secteurs suburbains.

Il est donc impossible, pour les distributeurs concernés, de badger jusqu’au bout, et ils sont limités à trois heures de dépassement avec un message qui indique ensuite sur la badgeuse, qu’il faut alerter le responsable de centre.

Comme le message l’indique, c’est lui qui aura le choix de vous indiquer alors si vous devez effectivement arrêter et donc rapporter la publicité restante ou continuer et il s’engage alors ainsi à vous rémunérer le complément.

Dans les faits, les responsables sont limités dans ce complément mais peuvent effectivement l’autoriser et le payer.

Et, ils y sont même obligés dès l’instant ou ils demandent la poursuite de la distribution. Certains distributeurs qui sont bloqués chaque semaine, disposent même, de fait, d’une autorisation permanente.

Car, à défaut de payer ce complément, ils se mettraient dans une situation potentiellement compliquée puisque « oublier » de payer du travail effectif alors que l’existence de ce temps est connu, est constitutif du délit de travail dissimulé réprimé par l’article L8221-5 du code du travail. Dans ce cas, le responsable de l’agence sera mis en cause et si il ne peut pas justifier que ce délit a été commis sur ordre de sa hiérarchie, c’est lui qui sera directement visé par l’enquête puis l’éventuelle condamnation devant le tribunal correctionnel. Il y a actuellement des dossiers en cours ou les managers ont du s’expliquer, dans la majorité des cas, ils ont pu justifier d’un ordre hiérarchique écrit et la responsabilité est donc recherchée sur le N+1.

L’employeur a l’obligation de mesurer et de contrôler le travail journalier des salariés. La badgeuse mesure le temps et permet, par la géolocalisation, un contrôle par un moyen proportionné au but recherché. C’est pourquoi, le débat sur les invalidations suite à des erreurs du distributeur est à placer sur un autre plan.

Toutefois, pour les secteurs bloquant chaque semaine, on peut légitimement s’interroger sur le fait qu’ils demeurent bloquant dès l’instant ou l’existence d’un problème de calcul du temps théorique est avéré ou que le distributeur n’a pas été contrôlé pour déterminer qu’il n’est pas suffisamment performant, preuve qui doit être apportée par l’employeur.

La procédure de vérification est à la disposition des managers pour procéder à la vérification du temps de distribution, par le remplacement du distributeur titulaire par un distributeur vérificateur, qui aura la charge, pendant 3 semaines, consécutives ou non, de faire cette distribution, afin d’acquérir la certitude que le distributeur titulaire est bien dans un temps « normal ».

Depuis le début, nous vous encourageons à être acteur de ces évolutions et à ne pas toujours subir ces anomalies sans rien faire. Il est possible pour vous de proposer un collègue pour vous remplacer et échanger vos secteurs pour effectuer la vérification avec un distributeur qui aura votre confiance et que a qui vous pourrez expliquer le secteur.

Après validation de votre responsable, vous pourrez ainsi devenir acteur de l’évolution de votre temps théorique et en finir avec ce blocage.

Enfin, il est possible que le vérificateur mette moins de temps que le titulaire du secteur et mette donc en évidence un problème humain. Ce peut être un problème d’organisation ou lié à une situation particulière qui faudra analyser.

Le manager pourra alors préconiser des solutions pour améliorer le temps de distribution à un niveau cohérent et il n’y a rien à redire sur cette méthode employée partout, dans tous les domaines professionnels, qui consiste à vouloir améliorer la productivité des salariés.

Pour autant, cette volonté d’amélioration ne peut s’appuyer que sur une vérification faite dans des conditions réelles et équitables de distribution et non sur un modèle mathématique.

 

 

16 pensées sur “Rappels concernant les blocages badgeuses

  • 5 avril 2018 à 12 12 31 04314
    Permalink

    Quand la badgeuse stop au bout de 3 h de dépassement cela pose un autre problème : par voix de conséquence il n’y a plus de bip à l’adresse non plus.

    • 5 avril 2018 à 14 02 29 04294
      Permalink

      Bonjour,

      Effectivement, après blocage, le distributeur ne plus signaler la distribution des courriers, et n’est plus alerté.

      Il est donc important d’éradiquer ce problème en vérifiant les temps théoriques.

  • 5 avril 2018 à 12 12 50 04504
    Permalink

    b bonjour moi déjà il faudrait que la nouvelle technique la badgeuse soit performante cette semaine distribution sur pomerols puis ensuite pinet l appareil n as pas arrête de blogue u n vrai délire donc déjà la te temps est faux .Et ensuite moi je pense qu’ il faudrait que les sois disant les managers viennent sur le terrain avec les distributeurs et vois en direct les conditions de distributions car prend un autre collègues pour effectuer son secteur est un erreur il ne le connais pas et si le distributeur avec respect a l âge de 60 ans et et le remplaçant as 22 ans la vitesse de distribution ne sera pas la même donc il faut être réa liste moi je demande un accompagnassions avec un manager et il verra que l on ne triche pas cordialement Mr MAILLARD

    • 5 avril 2018 à 14 02 37 04374
      Permalink

      Bonjour,

      Il peut arriver qu’un appareil soit en panne, il faut alors en demander l’échange. Mais globalement, en utilisation normale, il n’y aujourd’hui plus de problème sur le logiciel et l’appareil.

      D’ailleurs, la plupart du temps, les anomalies sont réglées par la formation des utilisateurs.

      En ce qui concerne la vérification, la procédure est de faire une vérification par un autre distributeur, qui fait la tournée seul, et qui va donc découvrir la tournée et la faire comme le ferait un distributeur normal.

      Je ne peux pas partager votre analyse sur la vitesse de marche d’un distributeur de 60 ans par rapport à celui de 22, il y a beaucoup de distributeurs plus âgés qui vont plus vite que des jeunes, la distribution n’est pas une course de vitesse mais un travail endurance et d’organisation, le résultat et la performance dépendent surtout de la capacité à être autonome et à optimiser ses déplacements.

      • 5 avril 2018 à 17 05 27 04274
        Permalink

        bonjour mr maillard

        je voudrais répondre a votre commentaire car il me chagrine un petit peut ,j’ai échangé mes secteur avec un collegue plus agé que moi j’ai 47 ans et mon collegue dépasse les 60 ans nous avont le meme temps de travail ,pourquoi l’organisation et oui nous avons la meme organisation ,ensuite j’ai échangé d’autre secteur avec un autre collegue a peut près du meme age que moi le temps est a peut près le meme pourquoi je revient toujours sur la base d’une organisation .l’organisation est je pense très importante .voilas je voulais vous démontré que si y’a pas d’organisation le distributeur vérificateur qui fera la certification sa sera comme nul .bien entendu la vérification d’un secteur doit etre bassé sur la confiance et d’une bonne organisation et sans triché aussi ,et de plus votre roc connais aussi la capacité de votre distribution donc si le verificateur mais moins de temps que vous le roc peut controlé tout sa .

  • 5 avril 2018 à 13 01 17 04174
    Permalink

    étant moi même distributeur référent je confirme que dans la casi-totalité des cas, le dépassement est bien lié a un temps mauvais temps théorique.

    • 5 avril 2018 à 17 05 31 04314
      Permalink

      Juste un exemple j’ai un secteur qui se compose de deux villes(campagne) avec le même numéro il m’est arrivé (malheureusement) de ne faire qu’une seule ville et depuis le temps repère indique que le temps passé ce jour là soit environ 0h45 de moins malgré mes réclamations aucun changement

      • 5 avril 2018 à 17 05 36 04364
        Permalink

        Bonjour,

        Cet écart ne doit pas générer d’invalidation de votre tournée, et vous devez donc être payé au temps réel.

        Le temps théorique n’est qu’un indicateur mais ce le temps badgé qui sert à calculer le salaire.

        • 5 avril 2018 à 17 05 44 04444
          Permalink

          Je voudrais aussi rappeler que nous avons attendus trois mois avant que l’on nous donne la nouvelle sectorisation qui ne peuvent donc correspondre avec les temps repères relevés bien avant donc du grand n’importe quoi

          • 5 avril 2018 à 18 06 25 04254
            Permalink

            Je ne comprends pas bien votre message, les temps théoriques sont calculés et pas relevés.

            Ce qui était relevé, par la badgeuse, ce sont les distances.

            Si un secteur est modifié en étant coupé en deux par exemple, les distances sont reprises pour générer un nouveau temps théorique.

  • 5 avril 2018 à 16 04 50 04504
    Permalink

    Bonjour à tous,
    Un de mes collègues distributeur, a eu son secteur verifé, le nouveau temps repère plus les 3 heures ne suffisent toujours pas donc il ne termine pas son secteur. Au début il a appelé le Responsable qui lui a dit de continuer sa distribution qu’il serait payé mais forcé de constater que cela était un mensonge. De plus maintenant avec les adressés, non terminés , le Responsable joue à faire peur en parlant de licenciement, une manière d’intimidation. Et il faut savoir mes chers collègues que ce distributeur travaille les 3 h de plus ,la badgeuse enregistre bien le temps de travail effectué sauf que le vendredi qui suit sur son récapitulatif c’est le temps repère qui est retenue alors là on doit m’expliquer car c’est illégal. Maintenant à savoir si c’est le distributeur qui est trop long ou pas….moi j’ai envie de vous dire mais vous n’êtes pas juge, Adrexo doit licencier si il estime que le distributeur n’est pas compétent. Et si l’on parle de compétence alors il serait honnête de fournir au distributeur le parcours effectué par la personne que a vérifié son secteur car moi j’ai un gros doute que la vérification soit sur 100% du parcours effectué.

    • 5 avril 2018 à 17 05 24 04244
      Permalink

      Bonjour,

      Dans la procédure de vérification, le titulaire peut voir la trace GPS du remplaçant si il y a contestation, il n’y a rien à cacher.

      Nous sommes tout à fait d’accord avec vous sur le fait qu’Adrexo doit prendre ses responsabilités et que si, après la vérification du secteur, le distributeur est jugé trop lent, adrexo peut soit le maintenir et le payer, soit le licencier, mais il n’est pas question de subir des pressions pour ne pas déclarer le vrai temps.

      Si le secteur du distributeur que vous citez a été vérifié, il ne peut plus dépasser de 3 heures, mais seulement de 5 %.

      Si effectivement, il n’a pas été régularisé de ses heures, il serait bon qu’il fasse appelle à un de nos délégués pour obtenir son du.

  • 7 avril 2018 à 15 03 24 04244
    Permalink

    bjr a tous. merci de vos explication qui je suis sur profiteront a certain distributeurs.

  • Ping :Précisions sur le temps de distribution vérifié – C.A.T. – ADREXO

  • 28 mai 2018 à 19 07 24 05245
    Permalink

    AUJOURDH UI LA BADGEUSE N A DE CESSE DE BUGGUE LE TEMPS DE REMETTRE EN FONCTIONALITE EST IL COMPTABILISE? QUAND AU BIP IL EST INEXSISTANT PARCONTRE MODE VOITURE LUI IL MARCHE DONC LA GEOLOCALISATION NE TIENS PAS COMPTE DE LA GEOGRAPHIE DU SECTEUR CAR 12 BAL SUR 900M ET QU UN COTE DE RUE IL FAUT BIEN LE FAIRE AVEC LE VH POUR LE TEMPS GAGNE ET LA FATIGUE
    QUAND A LA PREPARATION LA BADGEUSE EST UN LEURRE ET UN VOL PUISQUE LE TEMPS REELLEMENT MIT N EST PAS PRIS EN COMPTE JE RAPPELLE A CE SUJET QUE LE TEMPS DE DECHARGEMENT AU DOMICILE ET DE RECHARGEMENT DOIT ETRE PRIS EN COMPTE QU UNE PAUSE DEVRAIT ETRE PRIS EN COMPTE AU BOUT D UN CERTAIN TEMPS AT POSSIBLE ET ARRIVE DERNIEREMENT

    • 28 mai 2018 à 20 08 55 05555
      Permalink

      La version que vous utilisez sera remplacée prochainement par un logiciel qui fonctionne.

      D’ailleurs, il n’y a plus de mode voiture.

Commentaires fermés.

Support