Mutuelle obligatoire… ou pas ?

Chaque entreprise se doit de fournir à ses salariés une mutuelle santé. C’est une obligation légale impérative.

C’est le cas pour les employés d’Adrexo qui peuvent toutefois être exonérés de cette obligations dans des cas précis, prévue par l’accord national interprofessionnel.

  • Pour les nouveaux salariés (uniquement) s’ils ont déjà une mutuelle et jusqu’à l’échéance normal du contrat,
  • Si vous êtes affilié, par un autre employeur, à une mutuelle obligatoire,
  • Si ils sont affiliés à la mutuelle du conjoint mais uniquement si ce régime familial est obligatoire,
  • Si ils sont bénéficiaires de l’aide à la mutuelle complémentaire,
  • Si ils sont bénéficiaires de la CMU-C,

Pour chaque motif, il faudra fournir un justificatif.

Cette exonération permet de n’être pas prélevé sur son salaire de la part mis à la charge du salarié, à défaut, le salarié, même s’il n’a effectué aucune démarche, est affilié à la mutuelle d’entreprise.

Mais, si le salarié ne fait rien, il ne pourra pas, non plus, bénéficier de cette mutuelle alors qu’il paye une cotisation (et l’entreprise aussi d’ailleurs). Nous vous recommandons donc de compléter un bordereau d’affiliation même si vous ne souhaitez pas résilier votre mutuelle actuelle et de cocher la case indiquant que vous refusez la transmission « noémie » avec la mutuelle d’entreprise.

Un support « mutuelle » est ouvert par la C.A.T. depuis la mise en service de celle ci et les salariés peuvent y obtenir des informations complémentaires et toute l’aide nécessaire. Ce support est accessible sur ce site par la rubrique « aides aux distributeurs et salariés« .

15 pensées sur “Mutuelle obligatoire… ou pas ?

  • 22 mars 2018 à 8 08 57 03573
    Permalink

    Logique les conditions sont obtenu pour l’ensemble
    Le point à obtenir c’est l’obligation pour l’assurance de proposer une solution pour les départs en retraite

  • 22 mars 2018 à 9 09 40 03403
    Permalink

    Je crois qu’il y a également si vous avez plusieurs employeurs

    • 22 mars 2018 à 9 09 53 03533
      Permalink

      Bonjour,

      Oui, merci, ce point a été ajouté dans l’article.

  • 22 mars 2018 à 11 11 04 03043
    Permalink

    mutuelle PAS CHERmais qui ne rembourse rien ou si peu

    • 22 mars 2018 à 16 04 48 03483
      Permalink

      Bonjour,
      Il existe des options en plus du régime de base. Les documents sont en consultation sur ce site.

  • 22 mars 2018 à 11 11 45 03453
    Permalink

    bonjour je voudrais savoir quand le poids depasse500kg existe t il toujours la 2 poignes et le temps de préparation a domicile est il considéré autrement voir plus de temps de preration a domicile et aussi une autre question le temps repère lors de la distribution ne va t il pas change c est a dire que le temps ne sera que approuve quand le temps repère sera défini par l employeur c est a dire que si vous dépassez d une heure voir 2 celui ci ne sera pas pris en compte pour ma part je le ressens ainsi comme le temps de prépa a domicile mr MAILLARD

    • 22 mars 2018 à 16 04 54 03543
      Permalink

      Bonjour,

      Il existe toujours un temps additionnel au dessus de 500 grammes par poignée.

      Auparavant, il équivalait à deux tours, désormais, c’est un temps supplémentaire qui est octroyé.

      Le poids n’a pas d’incidence sur le temps de préparation, il est calculé uniquement grâce au nombre de documents.

      Le temps théorique de distribution ne bougera pas, sauf si le temps de votre secteur est vérifié par un autre distributeur.

      Autant le temps de distribution est désormais payé sur la réalité puisqu’il est mesuré, alors que le temps de préparation demeure calculé de la même façon.

      • 23 mars 2018 à 11 11 16 03163
        Permalink

        pouvez vous préciser une chose sur la double poignée svp.
        de mémoire , le systeme a été mis en place suite à un protocole d accord suite à un conflit . La direction a accepté ce sytème de ‘ l interdiction » des poignées de +500 G et l’instauration le second tour rémunéré classiquement .
        Dans les faits , beaucoup de distributeurs chargeaient leur chariot a bloc et s organisaient pour faire qu un seul passage . Comme de toutes façon , les temps « préquentifiés » étaient délirants , on gagnait pas grand choses , mais la question n est pas la .
        Pour simplifier pour deux poignées d environ 900g , sur un secteur de 500 boites, on avait 2 Heures +1H50 … Avec le nouveau systeme (et apres la modification de la typologie du secteur qui donc n est plus la bonne ) on a plus que 2H45.
        Cette mesure encore une fois unilatérale peut elle etre attaquée puisque dans l accord du 4 juillet , le tableau sur les nouvelles cadences s arrete bien a 500 G

        • 23 mars 2018 à 11 11 25 03253
          Permalink

          Bonjour,

          Avant, pour une poignée de 900 grammes, il y aurait pu avoir deux poignées de 450, rémunérées comme si il y avait deux tours.

          Le distributeur pouvait donc être gagnant si il ne faisait qu’un tour.

          Aujourd’hui, le temps est mesuré avec la badgeuse, les typologies n’ont plus de sens, et c’est le temps réel qui est payé.

          Ceux, qui auparavant, pouvaient gagner un peu, peuvent aujourd’hui être défavorisés mais sont toutefois payés au temps réel de distribution.

          L’entreprise respecte toujours la double poignée et l’indique bien sur la feuille de route. Le distributeur est d’ailleurs libre de faire deux tours et de les mesurer pour avoir le temps des deux tours.

          • 23 mars 2018 à 11 11 41 03413
            Permalink

            le probleme , c est que si ont fait 2 passages , pour par exemple un gros secteur de campagne avec un temps repere de 10H et 3 H de temps additionnel , ben on va mettre 19 heures … comment ca va passer avec les managers ???
            A pres pour la question des typologies qui ont été bidouillées, ca a peut etre plus de sens … mais c est pas celles de la convention collectives , celles indiquées sur les feuilles de routes sont fausses , et adrexo le sait tres bien .

          • 23 mars 2018 à 11 11 59 03593
            Permalink

            Oui, dans ce cas, votre responsable vous fera soit deux feuilles de route, soit débloquera après arrêt de la badgeuse.

            Les typologies n’ont plus de sens dès l’instant ou le temps réel est mesuré, c’est pour ça qu’elles ne sont plus cohérentes et sont calculés grâce à un algorithme un peu abstrait.

          • 23 mars 2018 à 12 12 23 03233
            Permalink

            Je voulais juste souligner qu une fois de plus , la direction accommode la législation a sa façon et a son profit … ca va jamais dans le sens des distributeurs , ou alors on sort de son chapeau un truc pour reprendre d un autre coté plus qu on donne … la modif du calcul des frais est encore bien la demonstration de ca .
            avec leur nveau systeme de double poignée depuis la mi aout , comme je vais plus vite que le temps repere , je valide le temps repere , mais j ai perdu en gros 45m par semaine

            Inspecteur du travail de MONTCEAU LES MINES vous a notamment indiqué : « (…) Depuis de nombreuses années, voire décennies, les distributeurs de l’entreprise se voient imposer un système illégal de quantification préalable de leur temps de travail. (…) Aujourd’hui, malgré de nombreuses interventions de nos services, malgré de nombreuses condamnations en matière sociale, les instances de gouvernance et de direction d’ADREXO persistent, en parfaite conscience, à rester dans l’illégalité et à flouer le personnel de distribution. (…) La plupart des distributeurs sont dans des situations sociales et financières délicates (petites retraites, temps partiels non choisis …) et sont contraints d’accepter ces conditions de travail qui les maintiennent dans la précarité. Il m’apparaît désormais clairement que la volonté abusive de maintenir les distributeurs dans une position de subordination économique contraire au droit et à la dignité relève d’une politique nationale délibérée de l’entreprise au mépris de l’action de contrôle de nos services et de l’appréciation souveraine de la justice. (…). »

          • 23 mars 2018 à 12 12 33 03333
            Permalink

            Et oui, heureusement, la badgeuse a réglé ce problème de mesure de temps de distribution qui est conforme qu temps réel. C’est l’essentiel.

            Si vous êtes gagnant par rapport au temps théorique, tant mieux si vous pouvez en profiter.

            Aujourd’hui, les inspections du travail ne pourraient plus écrire cela.

            D’ailleurs, il faut souligner qu’au delà de ce type de courrier, ils ne faisaient pas grand chose pour faire changer les « méthodes » si décriées. On peut se faire plaisir en écrivant, mais il est sans doute plus efficace d’agir !

  • 22 mars 2018 à 15 03 51 03513
    Permalink

    l année dernière , j ai été en arret Janv/Fev …
    Le siege a été tres rapide pour m établir 2 fiches de payes à O€ ….
    Apres , pour recevoir mes complements d’ IJ qu ils doivent verser , apres avoir du fournir 2 ou 3 fois les justif de la sécu ( qu ils avait déja eu par la sécu , ma femme y travaille elle a vérifier ) j ai du attendre fin aout pour qu ils me les verse ??? c est juste lamentable
    En plus je suis sur que de tres nombreux distributeurs savent pas qu on droit a un complement de salaire en cas d arret ,et le réclame même pas

    • 22 mars 2018 à 16 04 56 03563
      Permalink

      Effectivement, le service paye qui traite ces dossier est particulièrement lent… et arrive à égarer facilement des documents !

      Vous avez sans doute raison sur le fait que certains ne connaissent pas l’existence du complément de salaire, nous ferons un article sur ce point.

Commentaires fermés.

Support