Le réseau a le blues ! Consultation C.A.T. : baromètre du moral des salariés

Et c’est peu dire !

Depuis quelques semaines et encore d’avantage ces derniers jours, toutes les organisations syndicales ont reçu des messages de permanents techniques qui sont très désappointés face aux mesures instaurées et renforcées par la direction semaine après semaine.

Pour notre part, à la C.A.T., nous constatons de plus en plus de lassitude des permanents, surtout techniques, qui subissent une pression importante de leur hiérarchie vis à vis de la gestion des temps de distribution et qui doivent expliquer ces mesures aux distributeurs.

Les situations d’arrêt maladie ou d’accidents sont de plus en plus fréquentes et il devient de moins en moins facile, pour ces permanents, de gérer les équipes de terrain.

S’ils sont convaincus du besoin de transformation de l’entreprise et du nécessaire contrôle du temps de travail, certaines décisions sont très compliquées à faire appliquer localement d’autant qu’elles peuvent être ressenties comme injustes et dénuées de base cohérente et tangible.

La direction affirme intégrer « l’agilité » dans ses valeurs, or être une entreprise agile c’est provoquer un état d’esprit positif permettant la prise d’initiative et surtout la prise de décision après avoir des perspectives qui ont du sens. On en est bien loin.

Pourtant l’entreprise est riche de femmes et d’hommes de valeur qui ont construit un réseau d’agence qui fait aujourd’hui la force d’Adrexo.

Nous n’ignorons pas d’avantage la situation des permanents commerciaux qui avaient déjà été lourdement éprouvés par une forte pression sur la partie variable des rémunérations. C’est d’ailleurs un nombre sans précédent de départ qui a du être constaté en 2017, affaiblissant d’autant la force de vente.

Lors de nos rencontres, certains avouent ne plus y croire, ne plus avoir l’énergie de la conquête pour ouvrir de nouveaux marchés, c’est pourtant ici que l’entreprise à besoin de dynamisme.

Déjà bien mis à mal par le plan de départ volontaire, c’est aujourd’hui toute une catégorie de salariés qui ne se retrouve plus ou pas assez dans l’ambiance et le management d’Adrexo.

Au quotidien, dans les centres, il est facile d’observer que les relations entre les managers et les distributeurs se tendent, souvent inutilement d’ailleurs car ces managers ne font qu’appliquer des décisions de la direction.

Que vous soyez distributeurs, techniciens ou permanents, sachez que vous êtes inter-dépendants, chacun apportant son savoir faire pour réaliser une prestation de qualité, il est donc contre productif de vous opposer et si vous souhaitez exprimer votre mécontentement, privilégiez l’écrit pour que la direction vous réponde directement.

Les organisations syndicales, dont bien sur la notre, peuvent vous aider dans ce cadre.

Comme nous aimons avoir les retours du terrain et que rien n’est mieux que d’avoir directement vos avis et commentaires, nous allons procéder à un mini-sondage sur ce thème et vous consulter afin d’avoir l’image actuelle de votre « moral ».

 

Le but de cette question anonyme est de percevoir votre sentiment de satisfaction ou d’insatisfaction d’appartenir aux équipes Adrexo et pour nous, organisation syndicale de défense des salariés de mieux appréhender votre situation.

Votre note doit considérer votre fierté ou non d’appartenir à l’entreprise, vos doutes et plus généralement votre niveau d’adhésion à l’entreprise et au projet d’entreprise.

Notez 1 si vous êtes très déçu(e) ou doutez fortement, notez 10 si vous êtes très satisfait(e) et adhérez pleinement au projet d’entreprise. Utilisez une notre intermédiaire pour nuancer votre appréciation.

Vous ne pouvez voter qu’une seule fois.

Vous pouvez  visualiser les résultats en cours de la consultation par les barres jaunes et % en dessous de chaque question ou après clôture du sondage sur l’article affichant les résultats.

5 pensées sur “Le réseau a le blues ! Consultation C.A.T. : baromètre du moral des salariés

  • 1 mars 2018 à 13 01 38 03383
    Permalink

    bonjour je me présente je suis Mr MAILLARD distributeur sur le secteur de Mèze et de pomerols .A cause des intempéries le camion ne sera a priori que le samedi sur le dépôt de Sète , une question vu le poids qui m attend je vais de voir préparer le dimanche voir le lundi après ma première tournée sur Mèze .Donc une question a partir du 12 mars la préparation seras soit disant interdit le dimanche donc il y a une gymnastique vis a vis du futur règlement quand cela les arranges j aimerai savoir la réponse et une 2 questions m expliquer les 5 pour cent de dépassement moi on me calcule 4h30 sur mon secteur de Mèze je met quand je suis en forme 5h30 et sur la commune de pomerols même problème dans les heures je veux savoir si le temps qui m est imparti une fois dépassé je suis paye ou le reste de pub je le ramène le vendredi au dépôts merci cordialement Mr MAILLARD

    • 1 mars 2018 à 18 06 10 03103
      Permalink

      Bonjour,

      Pour cette fois, vous n’aurez pas de problème puisque les nouvelles mesures sur la préparation n’arrivent que pour le 12 mars. Mais vous avez raison, ce serait un problème.

      Pour les 5%, ce n’est valable que pour un secteur dont le temps théorique a été vérifié, ils s’appliquent sur le temps théorique et dans votre cas, le dépasse serait trop important et remettrait le temps payé au niveau du temps théorique.

      Si le temps n’a pas été vérifié, le blocage se fait à 3 heures, donc avec la limite de 7 h 30 et la, vous rentrez dans le créneau autorisé.

      Après 3 h, si votre responsable vous autorise à continuer, vous serez payé, sinon, il faudra effectivement rapporter la publicité restante et votre responsable s’arrangera pour la faire distribuer.

  • 2 mars 2018 à 8 08 42 03423
    Permalink

    bonjour
    et si le distributeur refuse de badgée sa prépa pour x raison que va t il se passée
    et il y a encore des début et fin sur les récup alors que le distributeur lui as tous

    • 3 mars 2018 à 15 03 38 03383
      Permalink

      Bonjour,

      S’il refuse de badger, il se mettra en faute et ne pourra surtout rien réclamer.

Commentaires fermés.

Support