Compte rendu des élus CAT au comité d’entreprise du 22 Novembre

Compte rendu des élus CAT au Comité d’Entreprise du 22 Novembre 2017 – 10 heures à Paris

 

Ce document n’est pas un procès-verbal et ne saurait s’y substituer, il n’engage pas le CE mais permet juste à la CAT d’informer les salariés au plus près de l’instance.

Le procès-verbal officiel est affiché dans les agences après validation du comité d’entreprise

 

  • 1 –  Approbation du procès-verbal du précédent CE,

 

  • 2 – Présentation de la situation du groupe HOPPS par Messieurs PONS et SALABERT, actionnaires du groupe, en présence de M DEWITE, DRH du groupe :

 

 

 

 

  • CA : + 13% en 2017

 

  • Regroupement à venir en 2018 de colis privé et adrexo (accord de l’autorité de la concurrence obtenu),

 

 

  • Le groupe a pour but « d’enchanter l’expérience d’achat »,
    • En e-commerce avec colis privé,
    • La GMS avec Adrexo,
    • La mode avec start’hopps,

 

  • Valeurs communes : Ambition, agilité, responsabilité, plaisir,
    • Ambition : 1 milliard de CA sous 3 ans,
    • Agilité : prendre des décisions rapidement à tous les niveaux,
    • Responsabilité de chaque personne dans l’entreprise (actionnaires avec responsabilité et apports d’actifs dans le groupe – colis privé et cibléo par exemple – pour le retournement d’Adrexo)
    • Plaisir : valeur essentielle pour rester dans l’entreprise,

 

  • Stratégie :
    • Etre spécialiste des territoires et du dernier kilomètre,
    • Développer de nouvelles expériences d’achat mode,
    • Intégrer la chaine de la valeur via des croissances externes,

 

  • Composition de HOPPS :
    • Distri HOPPS regroupe Colis privé et Adrexo,
    • Start HOPPS regroupe les activités dans le domaine de la mode,
    • LOG HOPPS pour les activités de logistique avec DISPEO,

 

  • Les atouts : le réseau commercial et le réseau technique sans équivalent,
  • 17000 CDI soit 7000 ETP avec un projet de 100% de CDI temps plein,
  • Volonté de pérenniser les emplois et de développer le temps plein en interne (opportunités colis) ou en collaboration avec d’autres grosses entreprises,

 

La distribution :

Aujourd’hui : la distribution n’est pas un modèle économique viable.

Il y a un fort risque de baisse de volume.

Adrexo ne peut pas avoir un avenir en l’état.

Demain : développer des synergies entre les entreprises du groupe, mixer les réseaux Adrexo et colis privé.

Fort axe de développement sur le courrier (CA en France de 8 Milliards) avec la mutualisation des activités Prospectus/courrier.

Mise en œuvre d’applications informatiques facilitatrices.

Collaboration avec la poste pour certains territoires très ruraux.

Développement d’autres axes de mutualisation avec une excellence opérationnelle tant au niveau des délais et de la qualité.

Développement mécanisation initialement prévu à 60 % ramené à 29 % pour des raisons sociales avec une nouvelle organisation dans les centres.

Industrialisation des offres Cibléo avec le sampling, la communication événementielle (offre EVENT).

Développement souhaité du media le plus rentable pour les clients : le prospectus, toujours pas remplacé nulle part dans le monde mais parfois complété par du numérique.

Le groupe se positionnera comme acteur majeur dans le domaine des DATA.

Cela passe par une nécessaire implication de tous les salariés.

Et une nécessaire responsabilité des managers qui doivent appliquer loyalement les consignes de l’entreprise et parfois évoluer dans leurs comportements qui n’est plus en phase avec les valeurs de l’entreprise (des adjoints aux directeurs régionaux).

Un point d’attention particulier doit être mis sur ceux qui sabotent les opérations dans ces nouveaux métiers et qui seront lourdement sanctionnés. Il y a eu des exemples récemment sur la distribution de courriers, et ces attitudes ne seront pas acceptées.

 

Le Colis :

Développement de la livraison J+1,

Développement du taux de couverture à 95%,

Optimisation informatique des tournées,

Passage de l’utilisation de sous-traitants vers l’embauche de salariés,

Développement vers tous les clients e-commerçants partout en France,

Développement des flux « retours »,

Offre de colis C to C (vente entre particuliers),

Développement d’une offre « relais »,

Nouveaux métiers comme le courrier recommandé, le frais.

 

La logistique dans le domaine de la mode :

Filiale Log Hopps.

 

Volonté d’être un acteur avec une proposition d’e-commerce unique en France :

  • Marques, logistique, distribution

 

Enfin, des questions précises ont été posées par écrit et donneront lieu à une communication écrite avant la fin de la semaine.

 

  • 3 –  Consultation du CE sur des licenciements de salariés protégés,

 

Ces informations étant confidentielles, nous ne retransmettrons pas le contenu des échanges.

 

  • 4 – Présentation de Job Hopps :

 

Mise en place d’un outil numérique permettant d’être mis en relation avec plusieurs entreprises pour compléter le contrat à temps partiel chez Adrexo par d’autres contrats dans différents domaines pour les salariés qui le souhaitent.

L’idée est de pouvoir proposer des activités localisées autour d’un lieu et d’avoir une alerte dès qu’une offre est disponible à proximité.

L’objectif est d’aider nos distributeurs à avoir des compléments et d’obtenir un salaire permettant d’avoir un salaire complet.

L’application est développée et sera ouverte très prochainement (pour décembre probablement) avec campagne de communication sur PACA en premier lieu puis fin janvier au national.

 

  • 5 –  Présentation, par l’expert-comptable mandaté par le CE, du rapport sur l’examen des compte de l’entreprise 2016 :

 

Ces informations étant confidentielles, nous ne transmettrons pas le contenu des échanges, ni le contenu du rapport d’expertise.

Toutefois, l’expertise met en évidence la situation dégradée des comptes de l’entreprise en 2016.

Rappelons que l’entreprise a été cédée fin 2016 pour être aujourd’hui sous contrôle de nouveaux actionnaires, les comptes analysés concernent donc l’entreprise sous l’ancienne tutelle (SPIR) et n’éclaire pas le comité d’entreprise sur la situation actuelle.

Cependant, l’analyse est intéressante pour comprendre le fonctionnement du groupe, les enjeux et la situation du marché ainsi que la situation financière d’Adrexo lors de la cession.

Dans un marché difficile, le maintien des emplois ne peut s’envisager que par le développement de nouvelles activités et par la mutualisation des moyens sur toutes les activités.

Le rapport évoque le plan Phoenix, business plan des nouveaux actionnaires qui fixent la stratégie à 3 ans.

D’un point de vue social les effectifs sont en baisse de 8,4 % pour les distributeurs et 10,2 % pour les permanents pour globalement passer de 20 585 à 17 807 personnes.

 

 

  • 6 –  Information/consultation sur la modification des entretiens annuels d’évaluation :

Concerne les permanents qui sont évalués chaque année par la modification des modalités d’organisations des entretiens.

Le comité d’entreprise vote pour à l’unanimité.

 

 

  • 7 – Modification de périmètres opérationnels (point mensuel) :

Modification par création de nouveaux périmètres opérationnels NICE1 avec un relais à MENTON et NICE2 (ex relais).

 

 

  • 8 – Information du CE sur un projet de mesure unilatérale sur le temps de préparation et de distribution :

La CAT indique que cette mesure est contraire à la loi en particulier sur la possibilité d’accepter un temps théorique au lieu du temps réel de préparation et/ou de distribution.

Le CE n’est qu’informé aujourd’hui, le CE n’est pas une instance de négociation et l’entreprise a décidé d’imposer de nouvelles mesures sur la distribution et préparation étant entendu que les négociations avec les organisations syndicales avaient échoué.

La direction indique qu’elle n’a pas l’intention de mettre en place une pré-quantification « bis » et explique qu’elle veut aller vite sur ce dossier et ne rouvrira pas de négociation.

Le CE sera prochainement consulté sur cette mesure, la CAT aura donc la possibilité de réaffirmer son opposition.

Nous avons clairement indiqué que la CAT prendra ses responsabilités pour faire respecter les dispositions légales en la matière (principalement sur le fondement de l’article 6 du Code Civil).

 

 

  • 9 – Projet d’internalisation de la collecte du papier :

Stora enzo a remporté le marché 2018 pour gérer les flux vers le papetier recycleur. L’ancien prestataire n’interviendra plus.

Des formations seront mises en place pour que les salariés puissent travailler en sécurité pour la manutention.

 

philippe Viroulet

Admin

24 pensées sur “Compte rendu des élus CAT au comité d’entreprise du 22 Novembre

  • 22 novembre 2017 à 16 04 34 113411
    Permalink

    Bonjour

    Ce que j’en retiens :

    1 – : Fermeture des secteurs ruraux : c’est le facteur qui les distribuera .

    2 – : On continuera d’encarter à la maison .

    3 – : Retour officiel à la préquantification , la badgeuse servira juste à tracer la distribution .

    J’ai bon ?

    • 22 novembre 2017 à 17 05 04 110411
      Permalink

      Bonjour, l’usage de la poste en secteurs ruraux concerne le colis et les zones très rurales.

      La préparation pourra se faire à domicile mais surtout dans les centres.

      Pas de remise en cause du temps badgé pour la distribution. Le compte rendu aborde le temps théorique uniquement en ce qui concerne la préparation à domicile, sujet de la mesure unilatérale présentée au CE.

  • 22 novembre 2017 à 17 05 40 114011
    Permalink

    Ok , donc je n’ai pas bon 🙂

    Je me demandais ce qu’était cette mesure unilatérale .

    Sinon , ils en ont des idées de développement : points relais , recommandés , produits frais …

    Manque plus que la tournée du laitier tous les matins , avec récupération de la consiqne en verre 🙂

    Job Hopps parait très intéressant et une idée vraiment nouvelle .

    Avez-vous pu faire la proposition de la prise en compte des kilomètres géographiques par la badgeuse ?

    Et le plus important : avez-vous eu les infos pour les salaires du mois dernier ?

    • 22 novembre 2017 à 17 05 46 114611
      Permalink

      Pourquoi pas.., si le lait peut sauver l’entreprise et maintenir les emplois.

      La proposition concernant les kilomètres a été faite hier, en réunion de négociation, le CE n’étant pas une instance de négociation.

      La direction nous donnera ses réponses lors de la prochaine séance, début Décembre.

      Quel était le problème sur le salaire d’octobre ?

      • 22 novembre 2017 à 18 06 48 114811
        Permalink

        La question sur les salaires , c’était : quel a été le montant global des salaires versés aux distributeurs le mois dernier ?

        A comparer avec le mois d’octobre de l’année dernière , ce afin de savoir une fois pour toutes si le paiement au temps réel est une réalité ou pas .

        C’est une demande que vous avez formulée vous meme , pour avoir la réponse au CE d’aujourd’hui .

        • 22 novembre 2017 à 19 07 22 112211
          Permalink

          Oui, tout à fait, désolé, j’ai parfois du mal à suivre…

          Nous aurons cette information en fin de semaine.

          • 22 novembre 2017 à 20 08 13 111311
            Permalink

            Ne vous excusez pas , vous faites un super boulot d’information et d’aide aux distributeurs .

            Si j’avais les sous , je prendrais meme ma carte à la cat pour vous remercier .

            Bon , là c’est pas trop possible pour moi en ce moment mais si un jour ça va mieux je le ferai .

          • 22 novembre 2017 à 22 10 26 112611
            Permalink

            Pas de soucis, merci pour vos encouragements.

        • 24 novembre 2017 à 13 01 01 110111
          Permalink

          Bonjour,

          Nous n’avons pas reçu le détail des montants versés en Octobre, nous insisterons pour l’avoir rapidement.

          L’entreprise indique tout de même que depuis le début de l’année (versement de la prime des 5 € pour le badgage, puis salaires depuis le 14 août), le surcoût lié aux badgeuses est de 11 Millions d’euros à fin octobre avec une baisse d’activité de 4% sur la même période.

    • 24 novembre 2017 à 18 06 19 111911
      Permalink

      Faut ajouter la distribution de pain……ok je sors

  • 22 novembre 2017 à 17 05 42 114211
    Permalink

    bonsoir.

    j’en déduit que dans le domaine publicitaire,cette activité va disparaitre .
    pourquoi la société adrexo n’agit pas sur la concurrence contre médiapost .quelle recours avons nous dans notre métier si il disparait dans l’avenir .
    y’a tant de question dans l’especes .
    moi la badgeuse me pose pas de probleme bien au contraire tout est gagnant.
    j’espère qu’on pourra gardé la préparation a domicile.

    • 22 novembre 2017 à 18 06 16 111611
      Permalink

      Bonsoir,

      Disparaître. Sans doute un jour mais pas avant plusieurs années.

      Adrexo a lancé une procédure auprès de l’autorité de la concurrence et le dossier est en cours.

      Oui pour la préparation à domicile et nous espérons même améliorer certains points de rémunération.

      • 23 novembre 2017 à 0 12 02 110211
        Permalink

        Ah bon !! Je ne comprends pas . Ça veut dire quoi un dossier de procedure auprès de l’autorité de la concurrence ?.. Adrexo devrait avoir l’exclusivité ??
        Cette question seulement pour ma gouverne. Je pensais que n’importe quelle société pouvait se lancer dans ce travail….
        Dans l’ignorance complète.!!!

        • 23 novembre 2017 à 0 12 37 113711
          Permalink

          Non, adrexo reproche au conçurent un comportement déloyal mais ne cherche pas à avoir une exclusivité.

  • 22 novembre 2017 à 18 06 13 111311
    Permalink

    Bonsoir
    Comme je l avais laisser sous -entendre dans un precedent courrier les syundicats n ont pratiquement

    rien obtenus de leurs belles propositions ( comme d habitude)
    BRAVO a BILLY SHAKESPEARE pour son humour sur le laitier mais c est la triste realite
    Avec de tels «  »MANAGERS » » comment peut on penser que la FRANCE puisse rattraper son retard sur des pais comme l ALLEMAGNE ou les pais nordiques

    • 22 novembre 2017 à 18 06 22 112211
      Permalink

      Bonjour,

      Les négociations annuelles ne sont pas terminées, on ne peut donc pas préjuger du résultat.

      La réunion d’aujourd’hui ne portait d’ailleurs pas sur la négociation.

      Vous avez pu lire nos propositions, d’autres ont été formulées par d’autres organisations syndicales, et certaines organisations n’en avaient pas.

      La prochaine séance aura lieu le 5 décembre et nous vous tiendrons d’ailleurs informés.

  • 24 novembre 2017 à 22 10 23 112311
    Permalink

    Bonsoir petite question concernant le chapitre 6 concernant les entretiens annuels ça concerne qui parce que si ce sont les distributeur moi je suis cher adrexo depuis presque 3 ans et j ai jamais eu d entretiens d évaluation

    • 24 novembre 2017 à 22 10 45 114511
      Permalink

      Bonjour, ces entretiens concernent les permanents mais il en existe d’autres déjà en place pour les distributeurs.

      Ils servent surtout à détecter les besoins de formations.

      • 29 novembre 2017 à 21 09 44 114411
        Permalink

        Bonsoir
        C est quoi un permanent?

        • 30 novembre 2017 à 8 08 17 111711
          Permalink

          Bonjour,

          Ce sont les personnels fixes des agences, (Roc, Adjoints, manutentionnaires, …).

  • 2 décembre 2017 à 22 10 35 123512
    Permalink

    Je ne vois plus ma question sur le temps de distribution payé en temps repère et non plus en temps réel courant 2018 Vous m avez répondu que cela n été pas possible mais si et le compte rendu que vous m etez en ligne le confirme en incorporant le de préparation avec celui de distribution qui donneraient le temps repère et non plus le temps badge

    • 2 décembre 2017 à 22 10 39 123912
      Permalink

      Bonsoir,

      Il n’est pas question du temps de distribution dans notre compte rendu, juste d’une négociation sur le temps de préparation et je peux vous confirmer que le temps badgé sera toujours d’actualité en 2018.

      Il n’y a aucune remise en cause de l’accord d’entreprise que nous défendrons dans tous les cas.

      Le temps repère ou théorique n’est qu’un temps servant de base, qui n’a pas vocation à être le temps payé.

  • 6 janvier 2018 à 23 11 08 01081
    Permalink

    Bonsoir. Si mes informations sont exactes, Le centre de BOLLENE (ADX 036) actuellement rattaché à celui d’AVIGNON devrait prochainement être rattaché à celui de MONTELIMAR. Si le renseignement dont je dispose est exact, le centre de MONTELIMAR n’est pas mécanisé. Aujourd’hui, nous recevons les liasses mécanisées depuis la plate forme de l’ISLE SUR LA SORGUE. Si le centre de BOLLENE est effectivement rattaché à celui de MONTELIMAR, est ce que la préparation incombera au distributeur ou est ce qu’elle sera toujours mécanisée à l’ISLE SUR LA SORGUE et livrée comme auparavant ?

    • 11 janvier 2018 à 12 12 08 01081
      Permalink

      Bonjour,

      Après vérification, il nous est répondu que ce rattachement n’a aucun impact sur le mode de préparation actuel.

Commentaires fermés.

Support